Présentation du SNCD

LE SYNDICAT NATIONAL DES CADRES DES DOUANES,
VOUS CONNAISSEZ ?

 

LE SNCD a été créé en 1969 pour combler le vide syndical au niveau de la catégorie A.

Ses origines

Le SNCD est né sous la pression d'un profond malaise qui s'était développé à partir de 1960 parmi les agents de catégrie A, compte tenu du positionnement anti-cadre A de la majorité des organisations syndicales généralistes. Ces organisations avaient également tendance à mésestimer les revendications des agents de catégorie A, présentée abusivement comme des "privilégiés" de la Fonction publique.

Ses objectifs initiaux

Ils sont toujours actuels.

  1. Assurer la défense des intérêts matériels et moraux du personnel d'encadrement de l'administration des Douanes.

  2. Lutter contre la dévalorisation des attributions des agents de la catégorie A qui doivent tous, du grade d'inspecteur au sommet de la hiérarchie, exercer des fonctions d'encadrement ou de conception nettement définies.

  3. Obtenir que les agents reçoivent une formation initiale et continue d'un haut niveau, en rapport avec celui auquel ils sont recrutés à titre externe.

  4. Revendiquer en contrepartie qu'ils bénéficient de déroulements de carrière de niveaux indiciaires au moins analogues à leurs homologues dans la Fonction Publique.

  5. Garantir par voie de conséquence les intérêts fondamentaux des autres catégories du personnel des Douanes dont ils assument la responsabilité et leur assurer, par le biais d'une sélection professionnelle de qualité, une véritable promotion interne.

Le niveau des fonctions

Le SNCD a revendiqué et obtenu, souvent seul contre tous, la redéfinition des attributions des agents de catégorie A et la définition de parcours professionnels de qualité.

La défense du personnel d'encadrement

Le pilotage des services, la prise de responsabilité sont de plus en plus difficiles à exercer dans un contexte de réduction idéologique des moyens du service public douanier. Certains, par ailleurs, projettent sur ces fonctions d'encadrement de premier niveau et de niveaux supérieurs une vision en termes de lutte des classes : d'un côté, des subordonnés, "fonctionnaires exploités", de l'autre, des "chefs, suppôts d'un libéralisme débridé" !

Ce manichéisme, à la fois folklorique et tragique, est malheureusement encore largement répandu.

Dans l'apolitisme

La politisation de l'action syndicale est le meilleur alibi pour rejeter les responsabilités et se réfugier dans le confort de l'attente de jours meilleurs (qui n'arrivent jamais si l'on reste passif).

L'apolitisme du SNCD est gênant pour ses adversaires, il est rassurant pour ses adhérents.

L'alternance des tendances gouvernementales n'influe en rien sur le contenu de nos revendications et sur l'orientation de notre action syndicale, parce que leur fondement ne s'inscrit pas dans la rivalité gauche-droite, mais dans le développement d'un phénomène de société qui concerne l'ensemble du personnel de catégorie A, qu'il appartienne à la Fonction Publique ou au secteur privé.

Le développement d'une forte expertise catégorielle en catégorie A

Depuis le 8 février 2011, le SNCD-FO constitue le "pôle catégoriel A" de L'UNION SYNDICALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS FO (USD-FO). Le SNCD a en effet rejoint la confédératon FO, deuxième fédération dans la fonction publique, afin de renforcer les moyens syndicaux à la disposition des douaniers de catégorie A.

A partir de 2011, en effet, seules les organisations syndicales pésentes dans la majorité des comités techniques seront habilitées à négocier pour les personnels. Compte tenu de son très faible poids dans la fonction publique en général et à Bercy en particulier, la CGC n'est plus, avec les nouvelles règles de représentativité dans le secteur public, sans collège cadre, un vecteur compatible avec la défense réelle des douaniers de catégorie A.

Au sein de l'USD-FO, le SNCD-FO représente donc, avec la même équipe syndicale confirmée, le pôle d'expertise catégorielle A s'adossant sur plus de 40 années de pratique confirmée et reconnue du SNCD.

Pour l'élargissement de l'éventail hiérarchique dans les services de la fonction publique

La lutte contre le nivellement par le bas constitue le fondement de notre action syndicale.

La réduction des écarts hiérarchiques de rémunération des fonctionnaires est un moyen facile et pratique pour satisfaire les revendications légitimes des plus démunis, au détriment du personnel d'encadrement. Les gouvernements l'utilisent depuis de nombreuses années. Ils vont même jusqu'à tenter de nous culpabiliser en invoquant la sécurité de l'emploi. Les conséquences du resserrement des revenus disponibles après impôts revêtent une gravité dont les jeunes surtout doivent prendre conscience :

la morosité et l'amertume qui en découlent naturellement,la démobilisation devant l'intérêt de moins en moins évident d'accéder à un grade supérieur ; la relative désaffection de la sélection pour le grade d'I.P. est, dans notre administration, une illustration spectaculaire de ce phénomène,la détérioration du service public assuré par des fonctionnaires de moins en moins nombreux et de plus en plus désabusés.

Nous ne voulons pas du cercle vicieux : faible salaire donc faible travail donc faible salaire, etc.

Pour une véritable promotion sociale et une qualité de vie professionnelle réelle

Nous n'avons pas peur des mots dans le contexte actuel.

Le SNCD-FO rejette la réduction des moyens du service public douanier.

Le SNCD-FO exige une réelle reconnaissance de l'engagement professionnel : décourager l'effort, refuser la reconnaissance du travail de qualité sont des démarches délétères et, au final, suicidaires.

L'égalité que nous défendons s'inscrit dans le cadre de l'égalité républicaine, l'égalité des chances.

Nous voulons que chaque douanier bénéficie d'un promotion professionnelle efficace et orientée vers l'avenir d'un service public de qualité.

Nos revendications salariales sont justifiées par la compétence et l'exercice de responsabilité des personnels de catégorie A.

Et avant tout, et surtout, le SNCD est un syndicat au contact de la vie administrative de tous les jours

Son Président et ses permanents nationaux sont des professionnels du syndicalisme à l'expertise reconnue en catégorie A.

Les membres de la commission exécutive (vice-présidents, secrétaire général, secrétaires nationaux, trésoriers), du bureau national, ses élus en CAP et CT, ses délégués régionaux sont des syndicalistes qui sont avant tout des professionnels de la douane en capacité d'analyser et de porter les problématiques professionnelles collectives et les préoccupations individuelles.